La Cité Provisoire : Les Familles

Cliquez sur les miniatures soulignées pour agrandir les images et découvrir leurs légendes



Dieppe - Cité Provisoire : la famille PROUIN

Famille PROUIN

Les photographies qui suivent sont partagées par Brigitte Prouin Au 141 rue d'Halifax

rue d'Halifax




Témoignage de Brigitte PROUIN épouse Vallery.

Je suis arrivée avec mes parents le 23 avril 1948 à la cité provisoire pour leur installation à la charcuterie. J'avais 6 ans et suis restée immobilisée, couchée et plâtrée pendant 3 ans . Quelques jours avant notre arrivée j'avais fait une mauvaise chute et ai du être opérer par le Dr Lesieur. Mr Gaston Colombel boulanger m'avait fabriqué un lit amovible avec un landau et une planche. Une maîtresse venait me donner des cours à domicile (je ne crois pas qu'elle était de la cité), ensuite je suis allée à Jules Ferry avec Mme Daiguepece. J'ai fait ma communion privée à Lourdes (où je suis allée plusieurs fois) et ma communion solennelle en juin 1953, nous étions 120 communiants.

A la maison nous étions 5 enfants : 3 garçons et 2 filles.

A la charcuterie mon père travaillait avec un apprenti, la boutique était ouverte 7 jours sur 7.Mme Mansire a été vendeuse.Mr Dumont tuait les cochons : il assommait le cochon avec un maillet, il l' égorgeait, récupérait le sang, brûlait les poils avec de la paille enflammée et le brossait, après il le découpait. Plus tard cette opération se faisait à l'abattoir Les habitants ont souvent fait crédit, mais dès que le facteur apportait les allocations tout était régularisé et on recommençait.... Mes parents ont cessé leur activité en décembre 1969, ils ont regretté de ne pas avoir été jusqu'à la fin de la cité. Ma sœur Huguette née en 1950 a été apprentie de mon père, elle a épousé un charcutier et a tenu une charcuterie à Dieppe" charcuterie Amart Grande Rue" .